14 août 2018

Catégorie: L'art du café

Pas de commentaire

Cocuma, plus que du café

Comme Albert Schweitzer a dit une fois: « La plus grande décision de votre vie est de pouvoir changer votre vie en changeant votre attitude mentale »

C’est ce à quoi nous prêtons attention, il ne faut pas toujours que ce soit de plus en plus, mais cela devrait toujours être de mieux en mieux. C’est pourquoi Cocuma caffè porte une attention particulière à notre environnement, en commençant par la sélection de nos fournisseurs, jusqu’aux murs de notre torréfaction. Avec Cocuma caffè nous voulons montrer qu’il existe une autre façon, en ce qui concerne l’environnement, la qualité de la vie et de la durabilité.

Pour des informations détaillées, vous pouvez tout lire sur notre site Web, ou si vous avez des questions, envoyez-nous un e-mail à: marketing@cocumacaffe.com 

Commentaires

10 avril 2017

Catégorie: Tout savoir sur le café

Pas de commentaire

Sur la piste du café

Saviez-vous que la consommation de café annuelle en Suisse s’élève à environ 7,5 kg par habitant? Originaire d’Ethiopie, le café est l’une des principales denrées commerciales du monde. Au Moyen-Age, il a transité par l’Arabie et Constantinople (l’actuelle Istanbul) avant d’arriver à Venise. De là, il s’est répandu dans toute l’Europe depuis environ 1650, en dépit des nombreuses interdictions publiques et des mises en garde médicales.

Pendant une longue période de l’année, le caféier produit de petits fruits semblables à des cerises renfermant un mucilage doux au goût agréable qui enrobe deux grains de café. Lorsqu’elles arrivent à maturation, ces «cerises» sont généralement récoltées à la main. Pour la fabrication du café vert, le café non torréfié, les grains sont triés par immersion dans l’eau, puis séparés de la parche par des décortiqueuses. Ensuite, la pulpe résiduelle est éliminée par fermentation. Par la suite, le café non torréfié est séché et poli pendant environ trois semaines sur des claies exposées au soleil. Enfin, il est débarrassé de son enveloppe à l’aide de pilons et de décortiqueuses, avant d’être exporté en vue de sa consommation.

Commentaires

10 avril 2017

Catégorie: L'art du café

Pas de commentaire

Modestes par la taille mais grandioses par le goût

Les petites maisons de torréfaction telles que Cocuma offrent une alternative au café de fabrication industrielle disponible auprès de la grande distribution en Suisse. Le goût si particulier de notre café est dû non seulement à l’élaboration de mélanges ingénieux, mais aussi au choix des machines et à leur habile utilisation. Pendant le procédé de torréfaction, les grains sont maintenus en mouvement pendant 15 à 20 minutes dans le tambour chauffé à une température de 230 à 250 °C, jusqu’à ce qu’ils éclatent. C’est à ce moment-là qu’il faut faire preuve d’une attention maximale, car le moindre grain brûlé est susceptible d’altérer le goût du café. C’est pourquoi les grains sont maintenus en mouvement permanent sur des claies ventilées, afin de les refroidir le plus vite possible.

Le café libère ensuite son arôme sous l’effet du broyage. Il faut éviter toute chauffe excessive des grains, susceptible de nuire à la qualité. Une fois le café moulu, son goût s’estompe rapidement sous l’effet de l’oxydation. Par conséquent, conservez toujours le café Cocuma dans un récipient fermé hermétiquement afin de profiter longtemps de ses arômes uniques.

Commentaires

8 avril 2017

Catégorie: Tout savoir sur le café

Pas de commentaire

Comment la qualité de l’eau influence-t-elle le goût du café?

L’eau représente l’un des composants essentiels d’une tasse de café et, à ce titre, exerce une influence décisive sur le goût. Si l’eau potable contient de nombreuses substances naturelles telles que les minéraux, essentiels pour la formation du goût, elle renferme aussi des traces de pollution et des particules issues du traitement des eaux.

Comment optimiser l’eau du robinet?
N’utilisez pas d’eau minérale pour la préparation du café: les minéraux neutralisent la fine acidité du café. Renseignez-vous auprès de votre compagnie des eaux concernant le degré de dureté de l’eau du robinet ou testez-la par vos propres moyens. Une eau trop dure peut être adoucie au moyen d’un échangeur d’ions. Cette matière organique insoluble vise à réduire la quantité de sels de calcium ou de magnésium dans l’eau. L’eau dure calcaire traverse le matériau échangeur enrichi en ions hydrogène, sur lequel se fixent les ions calcium responsables de la dureté de l’eau. Parallèlement, des ions hydrogène sont libérés dans l’eau. Ce processus s’appelle l’échange d’ions. Inversement, il est possible de durcir une eau trop douce au moyen d’une correction du pH, à l’aide de granulés minéraux.

Faut-il boire un verre d’eau avec le café?
Si vous alternez une gorgée de café et une gorgée d’eau, les arômes du café s’expriment mieux et les substances irritantes sont expulsées plus rapidement de l’estomac. En outre, une gorgée d’eau fraîche (7 à 15 °C) après l’ingestion d’une boisson trop chaude permet de régénérer les papilles gustatives.

Commentaires