Café de qualité : qu’entend-on par ce terme ? La différence entre un espresso savoureux et un espresso dilué, ou pire encore brûlé, est subtile mais en même temps très évidente, même pour les palais les moins expérimentés. Combien de fois il vous est arrivé de penser « dans ce bar, ils font un café délicieux », ou « avec ma nouvelle machine à café, je prépare un super expresso, meilleur que celui que je faisais avant ». Rappelez-vous qu’au moment de le servir, 1 500 types d’arômes différents sont libérés de notre chère poudre noire.

D’autre part, de nombreuses personnes, à la maison et surtout au bar, le préparent avec du café moulu classique. Et savez-vous qu’un café doit posséder des caractéristiques précises, les mêmes qui servent de dénominateur commun pour déterminer s’il est bon ou non ? Découvrons-les ensemble.

Qu’est-ce qu’un café de qualité ?

Il y a des gens qui, comme les sommeliers, ont fait de la dégustation de café tout un métier. Nous aimons les appeler les sommeliers de café. Mais vous n’avez pas besoin d’être un professionnel pour distinguer un bon café de celui qui a tout, sauf le goût du café.

Tout d’abord, l’arôme : il doit être intense, différent selon le mélange qui compose la poudre. Il peut être floral, fruité, rappelant des notes de chocolat, de pain grillé, de vanille ou d’épices. Tous des parfums absolument agréables. Un café de mauvaise qualité apportera à la place des notes de jute, de paille, de brûlé ou de fumé, voire de pourri. À éviter!

En ce qui concerne le goût, cependant, doit être persistant mais pas agressif. Dans ce cas également, nous devons tenir compte du type de grain, qu’il s’agisse d’Arabica ou de Robusta, mais généralement, quand il est de grande qualité, il est rond en bouche, doux, avec une note amère classique qui s’estompe en quelques secondes.

Et que dire de la fameuse crème qui se forme à la surface ? Elle n’est pas seulement bonne : elle a également pour fonction de stocker et de conserver dans le café toutes les particules volatiles qui créent cet incroyable bouquet de saveurs et de parfums, que vous apprécierez lors de la dégustation.

Elle ne devrait pas être trop claire ou trop sombre, ni même présenter des taches : la mousse parfaite a une épaisseur d’environ 3 à 4 mm, elle est compacte et sans bulles et a tendance à coller au bord. Elle a une belle couleur qui varie des nuances de noisette à celles de brun plus intense. L’Arabica est légèrement plus léger, celle à prédominance Robusta présente une certaine traînée qui se déplace sur des nuances de brun foncé.

Si l’on vous propose un café sans mousse, ne le buvez pas : ce sera sûrement un café sous extrait et donc dilué, ou encore pire brûlé. Il n’y a pas de bon café sans crème.

Comment savoir si le café est bon

Nous avons analysé le « rendu en tasse », mais il existe évidemment des signesqui peuvent vous aider à savoir même avant si l’espresso que vous allez préparer est de bonne qualité. Un bon café moulu doit avoir une granularité homogène, il doit être aromatique et de belle couleur à l’ouverture du paquet. C’est-à-dire un café bien conservé.

Si vous utilisez plutôt du café en graiins, vérifiez l’apparence des grains avant de procéder à la mouture : de quelle couleur sont-ils ? Quelle est leur forme ? Sont-ils gros et avec de la texture, ou petits et flétris ? Un grain de café, pour être bon, doit être entier, de bel aspect, gros et bombé, pas trop foncé ou virant sur le jaune. Dans ce cas, cela montre une torréfaction trop intense et prolongée et un grain brûlé. Si au contraire, la couleur est jaunâtre, cela signifie que la drupe était de mauvaise qualité ou que la torréfaction a été mal réalisée.

Vous pouvez également apprendre à distinguer les fèves Arabica de celles de Robusta : les premières sont plus allongées, plus larges et présentent une rainure ondulée au centre. Ces derniers sont toutefois plus petits, ronds et à rainure droite. L’Arabica a toujours été considéré comme le grain le plus prisé, mais c’est plus une question de différence de parfums et d’arômes que l’on trouve dans la tasse.

Spécifiquement, le robuste donne une boisson riche en caféine et une saveur intense et forte avec un arrière-goût « chocolaté ». L’Arabica offre à la place une saveur plus parfumée, délicate, légère et agréablement acide. De leur rencontre, dans des proportions différentes, sont issus nos mélanges préférés. Mais il y a aussi les cafés d’origine unique, qui incluent les moutures de café les plus fines au monde, fabriqués avec un seul type de grain spécifique.

Convainquez-vous de la haute qualité et du goût unique de notre café.

Visitez notre boutique en ligne!